Publié le vendredi 22 novembre 2019 à 13h26

La fontaine Napoléon - Récit d'une expérience

 

Sur la route du Col de la Faucille, au gré de ses panoramas grandioses, j'ai souvent remarqué dans ce virage en tête d'épingle, cette fontaine où se désaltère parfois les cyclistes.
Fontaine Napoléon

Afin d'assouvir ma curiosité, j’ai décidé à mon tour de m'arrêter en chemin afin d'obtenir des réponses à mes questions.

Pourquoi une fontaine à cet endroit ? Depuis quand existe-t-elle ?
Quelle est son histoire ?



Première observation : une date et un nom...quelle surprise !
« Napoléon empereur », et cette date inscrite dans la pierre…1805

Napoléon serait-il passé par là ?


Me voici lancé dans les recherches pour en apprendre davantage. 

Il semblerait donc que Napoléon soit descendu par le col de la Faucille pour aller livrer bataille à  Marengo, en Italie. Il paraîtrait également que l'empereur
déchu y serait passé au retour de l'île d'Elbe et se serait désaltéré à la fontaine qui porte désormais son nom
.



Est-ce une histoire vraie ?


Cela paraît peu probable ! Cette fontaine devrait en fait son nom à un préfet zélé (Barante, alors préfet de l'Ain) qui l’avait baptisée en 1805 en l’honneur de Napoléon, juste au moment où il commença son règne en 1805.

Quant à l'inscription du nom de « Crettet » sur la fontaine, il correspondrait à celui qui a construit la route carrossable, achevée en 1804.
Désormais, je ne verrais plus ce virage uniquement comme un espace de repos pour les courageux cyclistes.
Comme le dit ce célèbre proverbe… « Il ne faut jamais dire : Fontaine, je ne boirai pas de ton eau » !