Publié le vendredi 12 juin 2020 à 19h13

Le nouveau distillateur

Un peu d’histoire 

 

A l’époque, le bouilleur de cru passait dans presque tous les villages du Pays de Gex. Un coup de fil aux clients habitués et la nouvelle se répandait vite. Chaque agriculteur, notamment celui qui avait encore un “droit”, chargeait ses tonneaux dans lesquels les fruits avaient macéré. 
Après avoir passé dans l’alambic, pommes, prunes, poires, cerises laissaient place au précieux liquide transparent :
l’eau de vie était née.

 
distillerie digestif

De la macération à ... la liqueur

 

Depuis fin mai, un entrepreneur gessien fait macérer des plantes dans son laboratoire situé à Collonges, dans l’ancienne boucherie du village qui céda la place à une cave à vin. Est-ce un heureux hasard ? Yohann Thabuis tenait auparavant une cave à vin. Il y a des signes qui ne trompent pas.  Passionné d’oenologie, il “distillait” du génépi, pour le plaisir. Alors pourquoi ne pas se lancer ? 

 

Biochimiste de formation et diplômé d’oenologie, Yohann est un artisan :  il a aménagé le local de manière à pouvoir travailler efficacement, en enchaînant les étapes : macération, mise en bouteille, collage des étiquettes, emballage. Même la famille prête main forte quand cela est nécessaire !  

 

6 cuves en inox trônent dans le petit local du centre bourg. L’alcool à 96°, l’eau minérale d’une célèbre station sur les bords du Lac du Bourget, vont  macérer avec des plantes ou des fruits 100% bio : génépi, thym, badiane, citron de Menton, menthe, hysope, mandarine, verveine, framboise, sapinette … une dizaine de variétés de liqueur, titrant 40°, sont proposées à la vente en fonction des saisons.

 

Il prévoit de sortir quelques milliers de bouteilles par an. La bouteille est très belle et existe en plusieurs modèles : 70 cl, 20 cl et en coffret de 6 mignonettes pour tester différentes liqueurs artisanales. Il propose également des BIB de 5l. Si vous voulez tester cette nouvelle production locale, il faudra passer commande sur le site Internet de la Distillerie Gessienne. Ses produits seront prochainement en vente chez les cavistes et magasins de producteurs.  

 

 

Avant de partir, Yohann nous donne un conseil : mettez la bouteille au congélateur car la liqueur se déguste glacée. De retour à la maison, ni un ni deux, la bouteille rejoint le congélateur pour une dégustation quelques jours plus tard.

 

Testée et approuvée ! 

 

Notre bouteille est restée quelques jours à -18°, la liqueur de génépi est prête à être dégustée. Couleur vert clair, on se demande si ce n’est pas de la tisane glacée. En enlevant le bouchon, une odeur d’alcool s’échappe de la bouteille. Pas de doute, il s’agit bien d’une liqueur !  

 

Pour finir un bon repas entre amis, rien de tel. On pense souvent que ces digestifs sont très très forts. Pourtant, même si cette liqueur de génépi titre à 40°, l’alcool ne vient pas masquer le goût de la plante. Le mélange est subtil et bien dosé. 

 

Vous pouvez également tester son cocktail maison

- 4 cl de Génépi (de la Distillerie Gessienne bien sûr !)

- 4cl de jus de pomme (de Vesancy !)

- 2 cl de sirop de pamplemousse

- glace pilée 

- Tonic

 

Nous ne doutons pas que ce nouveau produit “made in Pays de Gex” saura trouver son public. Mais n’oubliez, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

 
img-6457-1709